« Ses dessins en disent plus que ses mots » : entretien avec Béatrice Le Moigne

Béa

Après Nice, hop ! un grand écart jusque Quimper. Le tour de France des auteurs du Cri du menhir se poursuit. De retour dans notre bonne vieille Bretagne, c’est là que nous avons rencontré Béa il y a bien des années ! Illustratrice, elle a participé à la première aventure du Cri du Menhir en publiant ses fameux « Sans commentaires« . Une série de BD. Du dessin, et seulement du dessin, qui mieux que les mots, vous en dit long sur la noirceur de notre monde. Et puis nous avons été contraints d’arrêter la publication du magazine. Je ne sais plus ni comment, ni pourquoi, nous avons également perdu de vue Béa. Mais quand nous avons décidé de relancer la revue, sous une autre version, l’inviter à venir nous rejoindre, elle et ses « Sans commentaires« , s’imposait comme une évidence. On l’a appelé (une chance : après 10 ans, elle n’avait pas changé de numéro de téléphone). Elle nous a répondus. On lui a demandé si ça lui dirait de nous aider à relancer Le cri. Elle a dit oui. La suite s’écrit au jour le jour…

ZOOM SUR BÉA LE MOIGNE

— Bonjour Béa ! Qui es-tu ?

Hum… Nous sommes plusieurs ! Je suis dessinatrice avant tout, mais je suis aussi animatrice-technicienne au sein d’une association à Plogastel St Germain où je dispense des cours d’arts plastiques et de sculpture ; je suis encore salariée de l’Éducation nationale au sein d’un collège à Quimper où j’accompagne des enfants en situation de handicap. Avant ça, j’ai été médiatrice culturelle au Centre d’art contemporain à Pont-Aven, barmaid et vendeuse de fruits et légumes !

 

Quel est ton parcours en tant qu’artiste ?

Après le BAC, je me suis d’abord inscrite aux Beaux-arts de Quimper. Mais je ne me sentais pas à ma place… L’art contemporain et tous ses concepts et discours ne m’intéressaient pas. Quelques années plus tard, je me suis décidée à reprendre une formation : j’ai passé un 1er diplôme de Poterie-céramique, puis en même temps, un Diplôme national d’art et techniques à Tarbes dans les Pyrénées.

 

— Des projets à venir ?

La préparation du prochain «Sans commentaire» est ma priorité.

— As-tu d’autres talents cachés ?

Je peins dès que j’ai du temps libre…des paysages surtout.


— Dans Le cri du Menhir, tu es donc l’auteur de « Sans commentaire ». Peux-tu nous en dire plus sur cette BD ?

C’est assez difficile dans le sens où toute l’histoire doit passer par le dessin , non par les mots, et que l’ensemble doit tenir en quatre cases.

Sans commentaire

— Qu’est-ce qui vous a motivé à participer à la nouvelle aventure du Cri du Menhir ?

La joie de retrouver l’équipe de Chemin Faisant, avec les anciens comme Eric, Michel, moi et tous les nouveaux venus, et de reprendre cette aventure du Cri qui s’était interrompue pendant dix années !


— Merci Béa et bonne continuation !

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :