« Des larmes noires à Ploemeurtres » : entretien avec Hervé Poudat

Photo Hervé

Nous poursuivons notre tour de France à la rencontre des auteurs, membres de Chemin Faisant qui nous ont aidé à relancer Le cri du Menhir. Cette semaine, escale à Nice, avec Hervé Poudat. Breton expatrié, c’est là qu’il vit et qu’il a ouvert avec sa femme Véronique ce qui (à n’en pas douter) restera la meilleure crêperie de Marseille à Menton ! Mais entre deux services, quand ses enfants, puis ses petits enfants, lui en laissaient le temps, Hervé n’a jamais lâché son stylo. Et depuis qu’il s’est enfin décidé à abandonner ses chères billigs (heureux retraité !), le voilà plus productif que jamais.

ZOOM SUR HERVÉ POUDAT

— Bonjour Hervé, dis-nous tout! Qui es-tu? Quel est ton parcours en tant qu’auteur? Des projets à venir?

Je suis né en Bretagne, sur une terre de légendes, le 2 avril 1952, bercé par les Korrigans, les fantômes, l’Ankou, les dragons, les sorcières et les corsaires comme Duguay Trouin qui serait, d’après l’arbre généalogique tenu méthodiquement par feu ma maman, mon illustre ancêtre.
Je suis marié, j’ai cinq enfants et deux merveilleuses petites filles.
J’ai l’impression d’avoir toujours écrit (enfin, tenté d’écrire), d’avoir aligné des mots depuis que je suis capable de tenir un crayon : des nouvelles, des pièces de théâtre, des scénarios de bandes dessinées chez Soleil, Clair de Lune, Chemin Faisant, des romans, dont le dernier « Larmes Noires » vient de sortir aux Éditions « Pourquoi viens-tu si tard? ».
Actuellement, je finis un roman policier* pour la série « Plœmeurtres » aux Éditions Chemin Faisant.

As-tu d’autres talents cachés?

Ben… je cherche.

Dans Le cri du Menhir, vous êtes l’auteur de « L’eau de là ». Pouvez-vous nous en dire plus sur cette nouvelle illustrée?

L’idée est venue d’un séjour, avec mon épouse, au phare de Kerbel à Riantec près de Ploemeur. Nous avons dormi dans la lanterne aménagée en chambre d’hôte. Une situation extraordinaire à 360° qui alimente l’imagination, surtout par grand vent où vous avez l’impression que le phare bouge sous votre lit. L’histoire mêle tous les ingrédients de mon écriture : le tragique, l’angoisse, l’émotion, la passion et l’amour pour lier le tout.
Il ne faut pas oublier la participation de mon ami dessinateur Julien Anquez avec des illustrations à fleur de peau qui collent si bien à la nouvelle. Julien avec qui j’ai déjà réalisé un album de bandes dessinées Histoires et légendes oubliées de Bretagne* édité chez Chemin Faisant.

Qu’est-ce qui t’a motivé à participer à la nouvelle aventure du Cri du Menhir?

L’envie de poursuivre avec Eric la belle équipée qu’il m’a fait l’honneur de rejoindre il y a quelques années déjà.

Merci Hervé et bonne continuation!

 


*À paraître : Puzzle funeste d’Hervé Poudat, collection Plœmeurtres, édition Chemin Faisant, juin 2018, 365 p.

*Histoires & légendes oubliées de Bretagne d’Hervé Poudat (scénario) et Julien Anquez (dessins), édition Chemin Faisant, décembre 2009, 56 p.

Au catalogue:

HLOB-150

 

 

 

 

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :